fée sabatrie

dimanche 27 mars 2011

Christian Pirot éditeur, hommage les 8 et 9 avril 2011 La boîte à Livres - TOURS

Salut, mon éditeur ! 

C’est ainsi que je le saluais toujours, au téléphone ou dans la vie. Cette 

tradition s’était instituée naturellement, dès le début de notre collaboration, 

et il répondait toujours à mon apostrophe par un petit rire. Il était content 

de s’entendre appeler ainsi, content de voir son travail reconnu aussi par 

les gens du métier, lui qui dans sa démarche allait plutôt vers les amateurs, 

les dilettantes, les passionnés, les simples amis, le peuple des amoureux de 

la chanson et des rivières. Christian n’avait pas le sens de la hiérarchie, la 

gloire ne l’impressionnait guère, et d’être face à une célébrité de la chanson 

ou à un helléniste mondialement connu, face à Gilles Vigneault ou à Jacques 

Lacarrière, ne l’empêchait pas de dire ce qu’il pensait et voulait. Sa franchise 

un peu brutale lui permettait de toucher les gens, et lui a attiré l’amitié de 

beaucoup d’artistes, écrivains, promeneurs de la langue, amoureux des vins 

et des mots. 

Artiste, il l’était à sa façon, une façon discrète, transversale et têtue. Lorsque 

nous nous sommes connus, j’ai été frappé par le décalage entre sa simplicité 

d’abord et la grande finesse de son écriture, lorsqu’il racontait par exemple les 

paysages des bords de Creuse. Il suivait ses idées comme le fil des rivières, de 

la Vallée Noire au Val de Loire, des brumes du Berry à la lumière liquide de 

Touraine, avec obstination, avec rigueur, et avec une tendresse qu’il masquait 

sous les bourrades, mais que l’on voyait pétiller au coin des yeux quand il 

guettait une réaction de son interlocuteur. 

On ne devient pas éditeur par hasard. C’est un choix difficile, hasardeux, un 

chemin jonché de difficultés, de déceptions, de combats obscurs. S’il a pu 

s’engager avec une telle énergie, c’est aussi grâce à la présence de Laurence à 

ses côtés, qui le rassurait et l’encourageait. 

Pour que les livres existent, il faut une volonté opiniâtre, généreuse, ne pas 

compter son temps ni ses efforts afin que tout simplement ces objets de papier 

et de rêves puissent circuler, voler de l’un à l’autre, faire éclore d’autres rêves, 

alimenter d’autres passions. Christian a permis à bien des livres de trouver le 

cœur réceptif qui les attendait. Il ne sera plus là pour nous en parler, mais les 

livres restent chez nous et en nous, dans le souvenir de l’ami. Chaque fois que 

notre regard se portera sur les rayons de nos bibliothèques, Christian nous fera 

signe, il nous lancera son regard espiègle, nous serons avec lui. 

Salut, mon éditeur. 

Jean-Marie Laclavetine

 

Vingt-cinq ans 

de cheminements à travers le pays des poètes, des romanciers, des historiens, 

des voyageurs et des conteurs, vingt-cinq ans d’écoutes attentives et très 

souvent émerveillées à travers celui des musiciens et des chanteurs, vingt- 

cinq ans d’errances et de vagabondages sur les traces de Stendhal, Victor 

Hugo, Pierre Loti, Maurice Barrès, André Suarès - pour ne citer qu’eux- 

, vingt-cinq ans de fidélité à l’œuvre et à la vie de George Sand, sans 

compter les mille chemins d’herbes, les mille chants d’oiseaux de la Loire 

et de la Creuse et, bien sûr, toutes les saveurs du terroir tourangeau et très 

notamment berrichon… En somme, se promener tranquillement, sereinement 

et parfois même studieusement du pays de Rabelais au désert du Sinaï, de 

la maison ou du village de George Sand aux merveilles d’Ispahan, tout en 

réentendant la voix des musiciens, compositeurs, chanteurs avec lesquels 

nous avons grandi et rêvé, voilà ce que propose, en des livres exigeants et 

souvent joliment illustrés le travail de Christian Pirot. Je dis travail, mais 

le mot convient mal. Bien sûr, éditer un livre implique des efforts en tous 

domaines mais il est aussi et avant tout, dans le cas présent, le résultat, 

l’estuaire d’un désir ou d’un rêve. Découvrir les écrivains par les lieux où 

ils vécurent, les chansons par leurs mots et pas seulement par leur musique 

et enfin - et surtout ! - les saveurs de la gastronomie ( mot si proche du mot 

astronomie qu’à juste titre on récompense les grands chefs avec des étoiles 

! ), c’est nous offrir, entre autres, la Touraine dans tous ses visages inconnus, 

en faire un véritable continent de mots, de chants, de contes et de mémoire, 

et de tous les livres de son catalogue, une succession de fêtes partagées. 

Jacques Lacarrière

 

PROGRAMME

 

VENDREDI 8 AVRIL

Au détour des allées de la librairie, 

Serge Rigollet fera chanter son 

accordéon aux couleurs des livres 

 

14H30

Rencontre croisée 

de Sylvie Genevoix et Evelyne Bloch-Dano

autour des ouvrages de la collection Maison d'écrivain

en compagnie de Joël Hafkin

 

17H30

Hommage à Jacques Lacarrière

avec Sylvia Lacarrière et Pierrette de Foncauval

 

19H00

Vagabondages gourmands

Merci à Pascal Berthelot, domaine de la croix Mélier à Husseau

 

20H00

HOMMAGE à CHRISTIAN PIROT

en compagnie des membres de 

l’association Les Vagabonds 

et avec l’amicale complicité de 

Évelyne Bloch-Dano (sous réserve), 

Gérard Coulon, Françoise Cuillé, 

Jean-Noël Delétang, Noëlle 

Delétang, Claude Frigara, 

Christine Gagnieux, Geneviève 

Gandy, Sylvie Genevoix, 

Joël Hafkin, Sylvia Lacarrière, 

Jean-Marie Laclavetine, Gilbert 

Laffaille, Jean-Luc Métayer, 

Michel Morel, Fabienne Sabatrie,  

Denis Wetterwald...

 

 Samedi 9 avril 2011

 

[14 H 30] 

Rencontre croisée de Sylvie 

Genevoix et Evelyne Bloch-Dano 

Instants de flânerie littéraire, 

ludique, insolite et musicale 

avec Denis Wetterwald 

et Jean-Luc Métayer 

(orgue de Barbarie).

 

[15 H 00] 

Rencontre avec Gilbert 

Laffaille autour de l’œuvre 

de Bernard Dimey.

 

[16 H 30] 

Rencontre avec Marcel Amont 

en compagnie de Michel Morel.


[18 H 00] 

À Bacchus, en toute amitié. 

Avec la complicité de 

Pierre Caslot, domaine de 

La Chevalerie à Restigné. 

 

Un chaleureux merci à la librairie 

La Boite à Livres et à son personnel. 

Ces journées-hommage autour de 

Christian Pirot et de son œuvre 

éditoriale sont le fruit du soutien 

total et amical de Joël Hafkin, 

de la disponibilité généreuse de 

ses auteurs, de l’implication des 

membres de l’association Les 

Vagabonds et de la fidélité de tous. 

Christian Pirot construit son catalogue selon son bon plaisir, sans 

compas ni fil à plomb, comme un Facteur Cheval de l’édition. 

Loin des salons de la culture et des lupanars du show-biz, 

il échafaude un singulier édifice où se côtoient sans façons 

monstres sacrés et auteurs rares, réunis simplement par le plaisir 

du texte : Gaston Couté, Brigitte Fontaine, Boby Lapointe, Bernard 

Dimey, Francis Lemarque, David McNeil… Quel Palais idéal ! 

Les vrais amateurs ne s’y trompent pas car ils ont depuis toujours 

la musique en tête : un air de liberté. 

Gilbert Laffaille 


 à la librairie  en Avril   

Exposition Maisons d’écrivain Photographies de 

Jean Hervoche. L’univers des maisons de Chateaubriand, 

Xavier Grall, Louis Guillou, Max Jacob, Ernest Renan… 

Entre le 1er et le 7 avril : Jeu littéraire Rendez à chaque 

écrivain sa maison. Bulletin de participation à la librairie 

La Boite à livres et dans les bibliothèques partenaires.

 

LES COLLECTIONS 

 Revue «Le Vagabond» 

   Itinéraire d’écrivain 

      Le Voyage immobile 

(George Sand) 

 Monts et merveilles 

       Autour de 1900 

  Livres gourmands et beaux livres 

        Chanson rouge 

   Les Petites Bottines 

   Petite Collection chanson 

            Maison d’écrivain 

   Chanson plus 

         Balzac 

        Érotisme

          Cinéma

    Carnet de voyage 

     Lettres d’amour 

 

Éditions Les Vagabonds 

13, rue Maurice Adrien 

37540 Saint-Cyr-sur-Loire 

www.christianpirot.com

 




vendredi 27 août 2010

lézard et légumes, dédicace à Anne

OUi je sais, aucun lien avec la musique... Quoique :

le jardinage est une musique à lui seul.

Travailler la terre

Comme on travaille les gammes,

Arracher les mauvaises herbes

comme les mauvaises notes,

(leur seul défaut est de ne pas se trouver au bon endroit au bon moment)...

Bref les comparaisons sont multiples et savoureuses.

 

 

DSC07618

Courgettes jaunes, bonnes comme le soleil

DSC07635

Porte à porte nouveau genre

DSC07648

DSC07649

Lézard, vous avez dit lézard !?!

Posté par fabiennesabatrie à 11:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 7 juillet 2010

été

DSC04552

DSC04656

 

Posté par fabiennesabatrie à 08:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 23 avril 2010

saut de puce

Photos ValérieM

DSC_7681

DSC_7679

DSC_7692

avec le clown Valeri

DSC_7687

DSC_7718

Posté par fabiennesabatrie à 22:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 15 avril 2010

Festival Dimey affiche

Affiche_2010

Festival Bernard Dimey à Is en Bassigny(52)

Fabienne sabatrie duo contrebasse guitare/ voix

Dimanche 9 mai 14H30

 

Posté par fabiennesabatrie à 11:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]


lundi 12 avril 2010

Rennes, grafs et détails

DSC07308

DSC07319

DSC07318

DSC07321

DSC07309

DSC07307

DSC07314

DSC07316

Posté par fabiennesabatrie à 18:28 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Black Mule en concert au Tambour à l'Université de Rennes !!

DSC07289

DSC07275

 

DSC07286

DSC07274

DSC07271

 

Posté par fabiennesabatrie à 13:59 - Commentaires [1] - Permalien [#]

lundi 15 mars 2010

le 5 mars 2010, balance photos ValérieM

 

DSC_7483

 

DSC_7467

fabienne Sabatrie et clown valeriy Taran

FRED_EN_CONCERT_03

sur l'invitation de Fred Temps Group

pat18

DSC_7513

DSC_7516

DSC_7515

DSC_7518

DSC_7522

3X3 photos de ValérieM

Infirmières Charlotte et Camille

Posté par fabiennesabatrie à 11:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 7 février 2010

la nature

DSC06849

DSC06824

DSC06826

DSC06856

 

DSC06807

DSC06858

DSC06892

DSC06992

DSC07003

DSC07001

Posté par fabiennesabatrie à 23:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]

quartier de l'Arche

DSC06695

DSC06736

DSC06738

DSC06740

DSC06739

DSC06741

DSC06742

Posté par fabiennesabatrie à 12:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 17 janvier 2010

nouvelle lune

036

Posté par fabiennesabatrie à 03:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 2 novembre 2009

090303_104109

Posté par fabiennesabatrie à 09:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 13 septembre 2009

Fabienne en première partie de Manu Dibango 27 mars 2009 avec Romain Théret batterie et Pat Balavoine contrebasse

Photos Stéphane Treillard, grand merci !

pat8

fabienne11

romain1

fabienne4

pat17

fabienne10

Posté par fabiennesabatrie à 11:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 10 juillet 2009

CONCERT 14 JUILLET 2009

LE_BLANC_14_juillet_2009_1

Posté par fabiennesabatrie à 16:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Fabienne Sabatrie Presse Fabienne Sabatrie

PAGINA 12
VIERNES, 26 DE JUNIO DE 2009
MUSICA
Desde el Sena, la canción
Fabienne Sabatrie cruzó el Atlántico para ponerles letra y música a temas de amor y mujeres ante un público que la siguió embelesado.

effeecourt

phtoto Marie Rameau

Por Clarisa Ercolano
Luz tenue pero en su justa medida, un ambiente cálido y minimalista y una cantante que apenas necesita de un catsuit negro y de una cabellera. La impronta francesa que desde hace ocho años pasea por todo el mundo le sirven de sobra a esta mujer para cautivar a un público que apenas la conoce en esta cosmopolita Buenos Aires. La voz de Fabienne Sabatrie sabe oscilar perfectamente entre la compostura y el desgañite sin medias tintas de acuerdo con el tema que interprete. Esa ductilidad es la que le vale la presentación de “una artista femenina”. Tal vez porque sabe adaptarse a infinitas circunstancias mientras transita un escenario. Tal vez porque con esa única herramienta, sin artificios marketineros ni presentaciones pomposas, logra sin tropiezos consolidar sus giras como una trovadora singular.
Una guitarra y una batería acompañan las letras inspiradas en el amor que se fue y amenaza con ser el último, las tareas del hogar que no son agradables pero que se ejecutan por amor, lo que la enamora de un hombre y los ritmos impredecibles e inmanejables de las grandes ciudades. De eso trata el nuevo disco que ha venido presentando en Bariloche, Rosario y Mendoza, Brève rencontre.
Fabienne no conoce límites al momento de interpretar. Casi como no lo conocieron siglos atrás las religiosas, también francesas, de la orden de las Clarisas, cuando por primera vez rompieron con la hegemonía de las voces masculinas en coros y celebraciones eclesiásticas. Ella prefiere el canto a la charla con el público, deja en claro que adopta los ideales feministas, pero se pregunta con sarcasmo: “¿Las mujeres hemos crecido, para qué, o para quiénes lo hemos hecho y cuántos pueden tolerarlo?”. Y justamente las mujeres que están en el reducto palermitano de No Avestruz apenas contienen la risa cómplice porque con el Obelisco o la Torre Eiffel de fondo sólo el paisaje es el que cambia.
Fabienne creó un repertorio de canciones con sus propios textos y con otros de autores como Christian Pirot –reconocido editor de libros en la capital gala– y la actriz y guionista Yvette Cathiard. Autodidacta, rige su repertorio por la sutileza. Cuando deja solos a sus dos músicos para que interpreten sus propios temas y para reposar sus cuerdas vocales, deposita sobre su banqueta una jaula vacía. “Se va el gorrión”, dice sin m

ás mientras se pierde entre las mesas para volver luego y hablar de los encuentros con el otro en la era de la virtualidad y la Internet, de la amistad, la tolerancia y de los hijos que se tienen, que se esperan o que jamás se tendrán.
La cantautora no habla bien el español, pero se hace entender cuando dice que la enmudeció una película sobre la dictadura militar argentina que vio en la casa de unos amigos porteños. O cuando abre sus brazos para dar las gracias al público, al país, a los artistas que la acompañan y a su productora Adriana Alegre, otra mujer nómada y emprendedora convencida de que el arte y la cultura evaden fronteras sin necesidad de diplomacia alguna y que dice orgullosa que “tanto mi vocación de productora como las ganas de vivir del arte son una cualidad irrefrenable en mí y en las artistas que represento”.
La canción francesa influenciada por el jazz y la world music y su interpretación sin titubeos son su haz en la manga. No baila, ni se desarticula con cada gesto, pero sabe cuándo y dónde balancearse, cuándo cantar entre susurros y cuándo gritar fuerte sin perder la afinación. Con tantos cambios y tantas facetas como la mujer. Como el amor mismo.

Posté par fabiennesabatrie à 12:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 26 juin 2009

chapitre 4

FAMILIA


Posté par fabiennesabatrie à 15:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Chapitre 3 portraits

6pieds

AIRE

paysage

FAB

FABIBERET

FABIEA

FABIEB

FABIEF

FABIENNED

FABIENNEOK

Posté par fabiennesabatrie à 15:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 23 juin 2009

Argentine2009

090420_115500

090421_130103

090501_173243

090501_173253

090501_173303

Posté par fabiennesabatrie à 08:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 22 juin 2009

retour en arrière

baril

bereet

beret

DSC05155

DSC05167

fabaritrio

fabiaraucania

fabtriobari

finaltrionoaves

090501_172911

Posté par fabiennesabatrie à 07:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 15 juin 2009

un petit saut

29_03_06_4

09_49055

09_15435

09_15974

09_25304

090_9996

090405_215144

090402_120031

090405_211919

090402_121646

090405_211926

090405_213945

090405_215325

090405_213539

090404_231427

090405_213513

090405_215605


Posté par fabiennesabatrie à 13:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]